Selon mon cher docteur (a qui je rends visite tous les 7 ans): "A Houston, il  y a deux types de gens: ceux qui ont des allergies et ceux qui en auront bientot."

Bien resume. Le climat chaud et humide doit y etre pour beaucoup. Tout le monde se plaint de "ses allergies" a Houston. Beaucoup de mes collegues en sont au point ou elles ne viennent pas bosser certains jours (et utilisent leurs journees "maladie" par la meme occasion ;-) )

Je suis arrivee a Houston deja allergique (aux acariens probablement), mais pas beaucoup heureusement.

En 10 ans, par contre, ca a bien empire: j'eternue et mon nez se transforme en fontaine tous les matins, et ce pendant au moins 9 mois de l'annee. Avec un pic certain au Printemps (en ce moment donc, c'est le Texas l'hiver a dure 3 semaines): le pollen des millions d'arbres de Houston fait une jolie poussiere jaune sur les voitures.

Jusqu'alors j'avais resiste en me disant que "Non quand meme, les medicaments a vie, pas trop pour moi. Je suis forte et je m'en passe. J'eternue et pis voila."

Jusqu'a cette semaine ou j'en ai eu ras-la-casquette d'eternuer sur les lunchs des enfants ou de preparer le petit dej avec la boite de kleenex a portee de main (BEURK !) ou de me reveiller la nuit en eternuant. Voire d'etre epuisee a 8h15 parce qu'il a bien fallu survivre au cahos du matin (avec la boite de kleenex).

Donc j'ai ressorti la C*laritin utilisee pour Bilou lors de ses quelques attaques d'allergie aux chats (et autre chose aussi certainement ?).

Ca fait 3 jours que je n'ai pas eternue. Ni utilise un kleenex. Youpi ! Et tant pis, je vais continuer a me droguer au moins jusqu'a la fin des pollens.